L’Auto-Massage : un toucher conscient

Ces journées de confinement nous incitent à revenir à nous, je vous invite à revenir à votre corps et vous propose quelques conseils d’auto-massage simples à pratiquer.

Cet enchaînement se veut simple, court, facile à intégrer. Chaque geste peut être répété et votre toucher sera d’abord léger puis plus profond au fur et à mesure que vous explorerez cette proposition. Je souhaite que vous découvriez votre façon de faire. Je reste à votre disposition pour vous guider.

Le plus simple me semble de vous tenir assis au bord de votre lit. Vous pouvez fermer ou ouvrir les yeux suivant votre besoin de concentration au gré de votre inspiration.

Mettez vos mains sous votre nombril, sentez votre respiration sous vos mains. Par trois fois, vous amplifiez peu à peu votre souffle sans exagération. Faites la même chose en mettant vos mains sur votre plexus, puis sur votre thorax. Vous explorez votre respiration à plusieurs étages. Elle reste naturelle.

Effectuez un geste doux d’une main de la base de votre menton jusqu’à votre cou, laissez-vous aller : relâchez votre mâchoire, baillez, laissez sortir du son si besoin…

Puis touchez votre visage en partant des ailes du nez, vos mains s’étalent sur vos joues, englobent les contours de votre visage. Remontez sur votre tête. Pour ceux et celles qui ont des cheveux, n’hésitez pas à les tirer : vous réveillez plein de terminaisons nerveuses et vous stimulez la repousse. (Cela marche même sur des cheveux très courts).

 

Vous revenez à votre thorax, la main droite passe sous la clavicule gauche pour s’arrêter dans le creux de votre épaule gauche, vous alternez ainsi avec votre main gauche qui passe sous votre clavicule droite jusqu’au creux de votre épaule droite. La paume de votre main va trouver ce creux et s’y arrêter toute seule. Vous poursuivez le mouvement en massant vos bras d’abord à l’intérieur en descendant jusqu’à la main et l’extérieur du bras en attrapant votre épaule, votre coude, votre poignet et étirez l’ensemble de vos doigts en commençant par le petit doigt et en finissant par le pouce.

 

 

Ensuite vous laissez glisser vos mains sur le côté, des aisselles à la taille pour sentir votre cage thoracique… Par ici, cela respire aussi… et laisser descendre vos mains sur le devant de vos cuisses que vous balayez plusieurs fois d’un geste ample jusqu’aux genoux.

Il vous reste à glisser vos mains sur le devant de vos jambes, jusqu’aux chevilles et remonter par les côtés sur vos genoux.

Fermer vos yeux, sentez vos pieds installés sur le sol, remuez ou ayez l’image de vos orteils qui bougent.

La terre est sous vos pieds, le ciel au-dessus de votre tête…

Vous voilà en lien avec votre être et le monde.